Accueil > Développement / Scale-up > Réacteur automatisé ARLA1

ARLA 1 réacteur automatisé : Optimisation, Précision, Productivité.


reacteur-automatisé_chimieAlgoChem Reactor Lab Assistant est un réacteur automatique de chimie, contrôlé par ordinateur afin d’augmenter la productivité, d’améliorer la précision de résultats et d’optimiser la reproductibilité des synthèses réalisées. 

Les réactifs sont ajoutés pendant la réaction à l’aide de balances et de pompes. ARLA 1 exécute alors automatiquement les opérations délicates :

  • régulation de température du milieu réactionnel
  • le réglage et le maintien d’une valeur de pH (acide ou basique).

L’interface utilisateur conviviale permet l’entrée rapide et simple des paramètres de l’essai. Les synthèses chimiques sont exécutées entièrement par l'automatisme, contrôlées, mises en mémoire et documentées.

Plus concrètement, ARLA 1, c'est :

Une unité de mesure et de régulation pilotée par un ordinateur:

-  réacteur en verre de 50 mL à 10 Litres (autres matériaux et capacité sur demande)
-  un agitateur
-  des sondes de pH et de température
-  un groupe de chauffage (-80°C à 300°C selon les modèles avec une puissance de froid     importante)
-  des balances
-  des pompes doseuses

Un logiciel permettant d’enchaîner les opérations:  

  • la régulation de la température : l’utilisateur peut fixer la consigne de température soit dans la masse réactionnelle (dans le cas de réaction exothermique, le groupe de chaud et froid pilote de manière à conserver la température de consigne dans le milieu réactionnel), soit dans la double enveloppe du réacteur (de façon à avoir une température constante pour réaliser une réaction à reflux par exemple)
  •  la collecte de toutes les informations pertinentes (températures, ajouts de réactifs    liquides, pH, vitesse d agitation…) et leur transposition sous forme de courbes et de descriptifs
  • ELAB note: reporting au format cahier de laboratoire offrant la possibilité de calculer les rendements et d'exporter les données dans un éditeur comme Microsoft Word

Par ailleurs, d’un simple clic de souris, l’opérateur peut reprendre le contrôle manuel de chaque   instrument, en temps réel.

L’Interface:

Interface ARLA1

ARLA 1 est convivial et simple à utiliser grâce à son Interface Homme Machine extrêmement réaliste:

  • Tous les appareils et leur état sont visibles en même temps à l’écran (masse, T°C, pH, débits, date et heure…).
  • Une multitude de graphes et de tableaux permet de visualiser en direct les données de la réaction.
  • La réaction est sécurisée par la gestion des alarmes et des actions programmées.
  • Le rapport permet de visualiser en direct les évènements déclenchés sur chaque appareil.

Simplicité d’utilisation :

L'automate de laboratoire ARLA 1 est conçu par des chimistes pour des chimistes. L’interface présente sur l’ordinateur est simple d’emploi et conviviale avec néanmoins un potentiel élevé.

La sécurité :

L’automate ARLA 1 dispose d’un système de gestion d’alarme qui permet de sécuriser un réacteur même en l’absence du manipulateur.
Une version spéciale ‘’réactions dangereuses’’ développée sur les bases d’ARLA 1 est disponible :

  • pilotage à distance par câble ou par liaison radio
  • système d’alarme indépendant
  • haute puissance de refroidissement du cryothermostat

Applications :

Les automates de laboratoire d’Algochem couvrent la plus grande partie des réactions chimiques classiques.
Il est possible de visualiser à tout moment l’évolution d’une réaction et de simuler des conditions expérimentales industrielles.
De plus, il est possible d’interfacer avec les automates de laboratoire d’Algochem des appareils spécifiques à une activité donnée.

Extensions ARLA 1:

Il est possible d’incorporer dans les automates ARLA 1 tous types d’appareils et notamment des instruments d’analyse comme un Spectromètre Infrarouge ou une sonde RAMAN.

En modifiant les ensembles ARLA 1, les automates de laboratoire d’Algochem peuvent travailler sous vide ou bien sous pression (vide à 350 bars).

Soulignons, enfin, deux autres caractéristiques toutes aussi intéressantes : l'existence d'une version "liaison radio" entre le réacteur et le PC (lorsqu’il est difficile d’installer un câble) et la mise au point d'un module d'affichage déporté sur un réseau informatique. Ce module retranscrit l’affichage du PC pilotant l’automate vers n’importe quel PC situé sur un réseau.